Sergium eprouvette formule chimique      
::: Le site de l'expérimentation sauvage :::        
Linux
Sommaire :
puceAccueil
puceLaser
puceChimie
puceCluster Linux
puceLe Sergium
puceTest connexion
pucePlugBoard
pucePartenaires

Recommandés :
puceLaser2
puceLaser Dépot
puceLaser Voices

Favoris :
puceAss. Athena
puceBanyuls Rando
puceBMS-Renov
puceDelaporte
puceReformed


   




Laser

Diffraction laser :

Prenez un morceau de verre cathédrale et déplacez celui-ci devant un faisceau laser, vous obtenez projeté sur un écran un ensemble de figures de diffraction laser. Ces figures de diffraction sont dues à la cohérence de la lumière du laser et ne peuvent être obtenues avec une source de lumière classique.
Les composants du montage :

Pour réaliser cette expérience j'utilise un petit pointeur laser rouge ( longueur d'onde généralement comprise entre 640 et 670 nm et d'une puisance de 1 à 3 mW ), un morceau de verre cathédrale que l'on trouve chez un vitrier et un petit moteur électrique basse tension à vitesse lente d'environ 1 tour/minute ( usage d'un réducteur ). Le verre cathédrale est collé centré sur l'axe du moteur. Le shéma ci-contre montre la disposition des divers composants.
shema
Shéma du montage

pointeur laser moteur verre cathédrale
Laser, moteur et verre cathédrale

Le résultat :

Le montage de l'ensemble ne pose pas de dificulté, les figures de diffractions nécessitent de choisir parmi plusieurs types de verre cathédrale pour obtenir les plus belles images laser en projection. Le réglage de la vitesse du moteur peut-être un plus pour contempler ces fééries lumineuses.

Diffraction laser
Diffractions laser obtenues
Conclusion :

Ce montage expérimental est simple et peu onéreux, il donne de très belles figures de diffraction sur le plafond de ma chambre la nuit ( mes copines en sont folles ! ).